Je ne veux plus y aller maman – un film d’Antonio Fischetti

Affiche-RVB-Web

« Je ne veux plus y aller maman » un film d’Antonio Fischetti

J’ai échappé à l’attentat contre Charlie du 7 janvier 2015 par la grâce d’un concours de circonstances saugrenues. Depuis, je suis devenu l’un des trois plus anciens journalistes de ce journal, porte-parole et icône improvisée de la liberté d’expression si mondialement commentée.

C’était un rôle mal taillé pour moi que de devoir porter cette mémoire si chargée…

Parmi tous mes camarades morts, j’étais particulièrement lié à Elsa Cayat, la psychanalyste fantasque, qui tenait une rubrique dans le journal, nous avions même commencé un film ensemble, sous forme d’entretiens.

Alors l’onde de choc passée, avec les images d’Elsa comme guide, une quête intime s’est imposée à moi pour tenter de recoller les morceaux de mon histoire, fragmentée par ce drame.

C’est une introspection tout à la fois sérieuse, décousue et fantasque, fortement liée au pouvoir des images et à mon lien à ce journal.

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

TOP